La banque alimentaire de Touraine aide les plus demunies à se restaurer et diminue le gaspillage alimentaire Avec la Banque alimentaire de Touraine, les denrées non commercialisables sont collectees puis redistribuees aux personnes dans le besoin

Qui sommes nous ?



Depuis 1985, la Banque Alimentaire de Touraine a pour mission de collecter un maximum de denrées alimentaires et surplus afin de les redistribuer aux associations aidant les personnes dans le besoin.

Avec son action, elle permet d’éviter le gaspillage des denrées non commercialisables (mais toujours consommables !) des grandes surfaces, des excédents de productions des industries agroalimentaires mais aussi de l’Union Européenne et de l’Etat.

2 fois par an, la Banque Alimentaire de Touraine organise une collecte de denrées non périssables auprès des entreprises et des particuliers.

La Banque Alimentaire ne distribue pas directement aux personnes en détresse. Elle collecte, vérifie, conditionne puis remet ces denrées aux associations et organismes partenaires qui, à leur tour distribuent cette aide alimentaire aux personnes nécessiteuses.

En 2017, la Banque Alimentaire de Touraine a permis de nourrir plus de 11 000 personnes (l’équivalent de la ville d’Amboise !), en collectant plus de 1 100 tonnes de denrées alimentaires.

La Banque Alimentaire de Touraine a également une action de pédagogie pour lutter contre le gaspillage alimentaire et intervient dans ce but régulièrement dans des établissements scolaires ou des entreprises.



2 tonnes collectées par les collèges et lycées





Près de 2 tonnes, un beau résultat pour les collectes organisées dans les lycées et collèges d’Indre-et-Loire sur l’année 2018.

Dans le cadre de ses missions, la Banque Alimentaire de Touraine réalise régulièrement des actions de prévention sur le gaspillage alimentaire dans les établissements scolaires. Ainsi, la Banque Alimentaire de Touraine s’est rendue dans une dizaine de collèges et de lycées pour intervenir sur ce sujet et leurs permettre d’organiser des collectes au sein de leurs établissements.

Ce n’est pas moins de 1,9 tonnes = 1 900 kilos de denrées qui ont été collectées par une dizaine de collèges ou de lycées, par ordre alphabétique :
• le Collège Bechellerie de Saint-Cyr-sur-Loire
• le Collège Bergson de Saint-Cyr-sur-Loire
• le Collège de Monts
• le Collège Jules Ferry de Tours
• le Collège Notre-Dame-la-Riche Facebook
• le Collège Jules Romains de Saint Avertin
• le Lycée Paul Louis Courier Tours
• le Lycée Professionnel Clouet de Tours
• le Lycée Vaucanson de Tours

Merci aux collégiens ou lycéens, professeurs, CPE, chefs d’établissements pour leur participation !



A quoi servent les Banques Alimentaires ?



A l'occasion de leur 35 ans, les banques alimentaires, premier réseau au niveau national, ont dévoilé mercredi une étude sur les profils de leurs bénéficiaires.

En 2018, plus de 226 millions de repas ont été servis à 2 millions de personnes, par les associations partenaires des banques alimentaires. Les grandes surfaces représentent près de la moitié des sources d'approvisionnement.

Selon l'étude des banques alimentaires réalisée par l'institut CSA, 71% des foyers bénéficiaires de l'aide alimentaire vivent sous le seuil de pauvreté, et disposent de ressources mensuelles estimées à 821 euros. Ces foyers fragiles estiment réaliser une économie de 96 euros par mois grâce à l'aide alimentaire. La majorité des bénéficiaires expliquent que leur situation financière s'est dégradée progressivement, souvent à la suite d'une perte d'emploi ou d'une séparation. Majoritairement, ils vivent grâce à un minima social, tel que le RSA, et aux allocations familiales. Mais cette population précarisée n'est néanmoins pas marginalisée en matière de logement, puisque 84% des bénéficiaires sont locataires d'un logement stable .

Les femmes restent les principales bénéficiaires de l'aide alimentaire
L'âge moyen des bénéficiaires est de 47 ans, et la majorité sont des personnes isolées. Dans le détail, 5 % ont moins de 25 ans, 55 % entre 26 et 50 ans et 40 % ont plus de 50 ans. Les femmes demeurent les plus touchées par la précarité alimentaire et représentent ainsi 69% des bénéficiaires. Autres figures de la pauvreté en France, les familles monoparentales, à 85% menées par des femmes, représentent un tiers des bénéficiaires. La précarité n'épargne également pas les personnes âgées, notamment chez les femmes en milieu rural qui perçoivent de petites retraites. En 2018, la catégorie des retraités gagne trois points par rapport à la précédente enquête.

Lire le reste du résumé de l'étude dans l'article du Figaro.

En Touraine, les actions de la Banque Alimentaire de Touraine permettent d'accompagner avec les associations partenaires près de 13 000 personnes en situation de pauvreté.



Transformer le pain non commercialisable



Un nouvel outil arrive prochainement à la Banque Alimentaire de Touraine ! Une concrétisation du nouveau challenge de la Banque Alimentaire de Touraine : un atelier de transformation qui naitra première quinzaine de mars.

En effet la Banque Alimentaire de Touraine va s'équiper d’un matériel qui permettra de transformer en farine le pain non commercialisable. Cette farine sera ensuite utilisée pour la fabrication de pains ou de pâtes (pour les quiches, pizzas, pâtisseries, etc…).

Les Banques Alimentaires redoublent d’efforts pour limiter le gaspillage alimentaire et pouvoir proposer une quantité supplémentaire de denrées aux plus démunis par l'intermédiaire des associations partenaires.

Crédits : merci à http://brut.live/fr/ pour cette vidéo expliquant bien le concept.





De nouveaux locaux pour la Banque Alimentaire de Touraine



Bonne nouvelle en ce début d'année pour la Banque Alimentaire de Touraine, elle a trouvé un nouvel entrepôt qui lui était indispensable pour stocker les denrées alimentaires collectées.

Alors que depuis six ans, elle occupe gratuitement un local de la SNCF, elle devait le rendre avant le 30 juin prochain. Mais ça y'est, le nouveau local est trouvé, et les clés seront récupérées le 1er février.

Autre chose très positive pour l'association, le nouveau local se situe juste à côté de l'entrepôt principal actuel de la Banque Alimentaire de Touraine.

"Franchement c'est très intéressant pour nos associations et nos bénévoles, on ne bouge pas d'endroit, c'est accessible aux transports en commun, et le parking est plus grand" s'est réjouit Dominique Cochard, le président de la Banque Alimentaire de Touraine.

Autre bonne nouvelle pour l'association et ses bénévoles, c'est l'Etat et le département qui vont payer le loyer, un financement qui rentre dans le cadre du plan pauvreté ce qui permettra de ne pas déséquilibrer les comptes de cette association.



1500 mercis !



1500 benevoles de la Banque alimentaire de Touraine se sont mobilises pour la collecte nationale 2018 Pour la collecte nationale 2018, 1500 benevoles de la Banque Alimentaire de Touraine se sont mobilises


"Grâce à la solidarité et à la générosité des Tourangelles et des Tourangeaux, la Banque Alimentaire de Touraine a collecté environ 120 tonnes (chiffres en cours de consolidation) soit l’équivalent de 240 000 repas.

Je tiens à saluer l'engagement et la mobilisation des 1 500 bénévoles Gilets Oranges qui nous ont accompagnés pendant ces 3 jours de Collecte Nationale.

Durant ces 3 jours, essentiels pour notre réseau, dans sa mission de lutte contre la précarité alimentaire ont été collectées plus de 10% des denrées annuelles”
, déclare Dominique COCHARD, Président de la Banque Alimentaire de Touraine




Sur ces 3 jours, plus de 1 500 bénévoles se sont mobilisés partout sur toute l’Indre et Loire :

• Les Gilets Oranges de la Banque Alimentaire de Touraine renforcés par les jeunes de Unis-Cité

• A leurs côtés : Associations et CCAS partenaires, Clubs services, Mairies, Etudiants… et entreprises (Cabinet Expert plus, WDF Widyka, Formatic Centre, Tours Aéroport, TFC, TVB, US Rugby Joué, UTBM, GRDF, Domitys, Shenker, Estivin, LM Manutention, Fraikin, Petit Forestier, SNCF, EDF, Unis-Cité, Nexity, CEP-Socotic…)




Une mobilisation qui s'est prolongée après la collecte !


La mobilisation des Gilets Oranges a continué dans les jours qui ont suivi. En effet, après la collecte, vient le tri : près de 120 tonnes ne se trient pas en un jour ! Les bénévoles ont pesé, trié et stocké les tonnes de dons qui viendront compléter tout au long de l’année à venir, les dons de produits et les ramasses quotidiennes de produits frais effectuées chaque jour par les Gilets Oranges et redistribués aux 52 associations et CCAS partenaires sur toute la Touraine.

Vous n'avez pas pu participer ou contribuer au succès de cette collecte, votre aide et votre soutien nous sont précieux toute l'année, pour cela contactez-nous dès maintenant !